Étude Digital Pharma Lab – HealthInnov : l’incroyable potentiel des licornes pour révolutionner la pharma !

  • Le secteur de la PharmaTech représente 15 milliards de dollars d’investissements en capital-risque dans le monde pour une valorisation totale de 113 milliards de dollars.

  • On compte 31 licornes PharmaTech à travers le monde et pourtant aucune en France.

  • Le mouvement PharmaTech s’amorce en France mais trop timidement comparé aux vertigineuses accélérations des écosystèmes asiatiques, américains ou anglo-saxons.

Paris, le 14 avril 2020 – A ce jour, on ne compte pas moins de 31 licornes dans le domaine de la PharmaTech à travers le monde, mais aucune en France, selon une étude internationale* réalisée entre décembre 2019 et février 2020 sur la base de recherches documentaires et d’entretiens d’experts par Digital Pharma Lab®, premier accélérateur européen indépendant de projets Pharmatech, et HealthInnov®, société de conseil en innovation spécialisée en santé.

Des startups émergent dans tous les domaines d’intervention de l’industrie pharmaceutique, de la conception de nouvelles thérapeutiques jusqu’à l’amélioration globale de la prise en charge des patients en passant par la transformation des processus métiers. Le développement de ces solutions est étroitement lié à la capacité de créer des modèles économiques innovants et efficaces.

Les startups PharmaTech se heurtent, en particulier en France, à plusieurs contraintes :

  • des modèles économiques basés sur la prescription et le remboursement par les acteurs publics et privés, et non par une prise en charge directe par le patient corrélés à une réglementation et des règles de prise en charge qui tardent à s’adapter ;
  • un cadre trop strict freinant l’essor et la reconnaissance ou l’agrément de ces nouveaux princeps numériques ;
  • des freins culturels avec des professionnels de santé cruellement désarmés face à ces nouveaux arsenaux thérapeutiques ;
  • une protection de la donnée des patients peu propice au succès de ces nouveaux modèles d’entreprise ;
  • une considération encore trop forte des revenus liés à la curation par l’industrie pharmaceutique quand les startups parient également sur la prévention.
  • un manque de coordination et de maturité des décideurs pharma concernant l’approche de l’innovation pour la zone Europe, sur-focalisés sur l’approche US/UK et Chine.

Les positions françaises évoluent cependant :

  • des formations initiales ou continues émergent pour les professionnels ;
  • des financements publics et privés apparaissent pour accompagner le développement de cette nouvelle industrie ;
  • la réglementation s’adapte pour faciliter l’innovation et l’accès au marché ;
  • les professionnels de santé s’intéressent à ces nouvelles voies thérapeutiques

Mais ce mouvement reste encore trop timide comparé aux vertigineuses accélérations des écosystèmes asiatiques, américains ou anglo-saxons ! Le chemin reste encore long avant que les patients bénéficient massivement de ces innovations.

Au plan international, les investisseurs eux y croient. La PharmaTech représente 15 milliards de dollars d’investissements en capital-risque dans le monde avec une valorisation totale de 113 milliards de dollars. Les licornes de la PharmaTech (8,6% de la valeur des licornes tous secteurs confondus) devraient être 5 fois plus nombreuses d’ici cinq ans et ouvrir la voie à une nouvelle industrie. Elles pourraient multiplier par 6 la valeur de l’industrie pharmaceutique traditionnelle.

Les fonds investis dans le développement de princeps digitaux pourraient à l’avenir s’avérer aussi importants que ceux investis aujourd’hui dans le développement de nouveaux médicaments.

La majorité de ces licornes se positionne en amont de la chaîne de valeur, en effet, 40% d’entre elles impactent le domaine de la R&D avec des temps de développement plus courts, une création de valeur augmentée et une optimisation du coût des nouveaux traitements.

Labs, incubateurs, accélérateurs, structures ou filiales dédiées, etc. les laboratoires pharmaceutiques s’appuient sur de nombreuses solutions pour accélérer sur ce secteur naissant. Partenariats collaboratifs et innovants sont considérés par certains experts du marché de la santé comme la “nouvelle norme”.

En réalité, seules quelques grandes entreprises pionnières, autrement dit une minorité de l’écosystème des sciences de la vie, ont réellement investi alors que les opportunités existent pour toutes. Certaines firmes pharmaceutiques sont entrées au capital de ces licornes de la PharmaTech comme Lundbeck au capital de BenevolentAI, Amgen au capital d’Oxford Nanopore Technologies et Celgene au capital de Human Longevity.

Le meilleur modèle à adopter dépend du profil et des objectifs de l’entreprise en dehors de tout standard. Pour Digital Pharma Lab®, il est possible de créer des solutions sur mesure, personnalisées, combinant les innovations de plusieurs startups, par exemple, avec un modèle de plateforme.

Si le capital et la technologie sont des facteurs essentiels à prendre en compte pour “dé-risquer” le marché, les résultats attendus en termes d’efficience des organisations et d’amélioration de la santé des patients restent une valeur essentielle.

A l’heure où l’industrie pharmaceutique se réinvente en remettant le patient et son environnement au coeur de ses organisations, cet écosystème digital et son ADN sont de formidables accélérateurs de cette transformation.

* The shock of 2 worlds: Pharma & Tech – What can you learn from PharmaTech Unicorns? (2020)

A propos de Digital Pharma Lab®

Digital Pharma Lab®, premier accélérateur européen indépendant de projets Pharmatech, a pour objectif de provoquer la rencontre entre startups et industries de santé afin d’accélérer l’intégration des innovations de ces jeunes entreprises dans les métiers et les modèles d’affaire des laboratoires pharmaceutiques, entreprises de biotechnologies et fabricants de dispositifs médicaux. Digital Pharma Lab® s’engage également aux côtés des startups Pharmatech pour leur permettre de consolider leurs opportunités de développement en attirant l’attention des investisseurs publics et privés. Digital Pharma Lab® a été co-fondé par Pascal Bécache, ancien d’IBM et d’IQVIA, et Didier Tranchier, investisseur dans plus de 40 startups depuis 20 ans.

A propos d’HealthInnov®

HealthInnov® est une société de conseil en innovation créée en 2015 et spécialisée dans le domaine de la santé. Basée à Paris, HealthInnov® opère au niveau international et accompagne l’ensemble des acteurs de santé, startups, grandes entreprises, accélérateurs, pour les aider à atteindre et dépasser leurs objectifs grâce à l’innovation.

 

Logo_DPL

CONTACT COMMERCIAL

  Thierry Picard

CONTACT PRESSE

  Benoît Monégier du Sorbier