Augmented medicine, already a reality

La médecine augmentée, déjà une réalité

Avant toute chose il convient de définir cette notion de médecine augmentée. Il s’agit de la pratique médicale, clinique bénéficiant d’apports technologiques pour optimiser diagnostic et prise en charge du patient.

On a tendance à parler de cette notion comme la médecine du futur, la médecine de demain or c’est déjà une réalité ! Aujourd’hui la technologie est de plus en plus présente pour accompagner au quotidien les praticiens que cela soit dans les établissements hospitaliers ou la pratique libérale.

Lorsque l’on interroge les professionnels de santé sur ce terme de médecine augmentée ou les technologies associées, des interrogations voire des inquiétudes sont souvent soulevées. Exemple avec la dernière édition de l’étude Digital Doctors de Ipsos Healthcare qui nous montre que 40% des
médecins émettent des inquiétudes vis-à-vis de l’adoption de l’intelligence artificielle dans la santé : manque de connaissance, déshumanisation, sécurité des données, tech equity… (1)

Il est important de faire comprendre aux praticiens et autres acteurs du parcours de soin qu’il s’agit avant tout d’outils, de technologies, de solutions au service de la pratique médicale et non en remplacement des professionnels de santé. Une évolution des métiers pour faciliter le diagnostic, gagner du temps ou optimiser la prise en charge du patient dans son parcours de soin.

De multiples technologies au service de la pratique

Aujourd’hui la technologie est très présente dans la pratique médicale notamment pour certaines spécialités comme la radiologie ou la chirurgie mais également en médecine générale.

L’intelligence artificielle se développe notamment en radiologie pour optimiser le traitement de l’imagerie médicale et l’interprétation des résultats. Les radiologues Français ont compris l’apport de l’intelligence artificielle dans leur pratique en se dotant d'un écosystème national en Intelligence artificielle. Elle apporte une véritable aide à la pratique du radiologue : gain de temps, plus d’informations et de précisions dans l’analyse des images, aide au diagnostic…

Autre technologie basée sur l’intelligence artificielle, le machine learning, méthode d'analyse de données automatisée, apporte de nouvelles solutions aux professionnels de santé pour gagner du temps et optimiser le bon diagnostic. L’objectif n’est pas de remplacer le médecin par la machine, mais de l’accompagner dans l’analyse et l’interprétation des énormes volumes de données collectées. A titre d’exemple, on peut citer Amazon Comprehend Medical, service dédié aux professionnels de santé qui utilise le machine learning pour analyser les dossiers médicaux des patients et leur faire gagner du temps dans la prise de décision.

Dans le monde hospitalier, on parle de plus en plus de chirurgien augmenté qui s’appuie sur différentes technologies pour la formation à des procédures et techniques, la préparation, l’optimisation ou la sécurisation des interventions : réalité augmentée, robotique, intelligence artificielle, jumeaux numériques, objets connectés… Il s’agit d’initiatives concrètes dans la pratique comme en atteste le lancement en en 2020 de la chaire innovation « Bloc Opératoire Augmenté » (BOPA) initiée par l’AP-HP et l’Institut Mines-Télécom (IMT).

Les objets connectés s’implantent également progressivement dans la pratique libérale, notamment en médecine générale ou un certain nombre de solutions connectées permettent d’accompagner le praticien dans le diagnostic : stéthoscope, otoscope, tensiomètre, oxymètre, échographe, glucomètre dermatoscope, ECG…

D’autres technologies impactent progressivement la pratique médicale (jumeaux numériques, reconnaissance faciale, impression 3D...) qui démontrent que la médecine augmentée est donc bien une réalité pour de nombreux praticiens en ville ou à l’hôpital.

Encore une fois, il est important de rappeler que toutes ces technologies numériques ne sont que des outils au service de la pratique médicale. C’est en imprégnant ce message que nous arriverons à développer les usages du numérique santé par les praticiens.

--

Augmented medicine, already a reality

First of all, it is important to define the concept of augmented medicine. It is the medical and clinical practice that benefits from technological contributions to optimize diagnosis and patient care.

We tend to talk about this notion as the medicine of the future, the medicine of tomorrow, but it is already a reality! Today, technology is more and more present to accompany practitioners on a daily basis, whether in hospitals or in private practice.

When healthcare professionals are asked about the term "augmented medicine" or associated technologies, questions or even concerns are often raised. For example, the latest edition of the Ipsos Healthcare Digital Doctors study shows that 40% of doctors have concerns about the adoption of artificial intelligence in healthcare: lack of knowledge, dehumanization, data security, tech equity... (1)

It is important to make practitioners and other players in the healthcare process understand that these are tools, technologies and solutions that support medical practice and do not replace healthcare professionals. An evolution of professions to facilitate diagnosis, save time or optimize patient care in the course of treatment.

Multiple technologies to serve the practice

Today, technology is very present in medical practice, particularly in certain specialties such as radiology and surgery, but also in general medicine.

Artificial intelligence is being developed in radiology to optimize the processing of medical imaging and the interpretation of results. French radiologists have understood the contribution of artificial intelligence to their practice by creating a national artificial intelligence ecosystem. Artificial intelligence is a real help for radiologists: it saves time, provides more information and precision in the analysis of images, and assists in diagnosis...

Another technology based on artificial intelligence, machine learning, an automated data analysis method, provides new solutions for healthcare professionals to save time and optimize the right diagnosis. The objective is not to replace the doctor by the machine, but to assist him in the analysis and interpretation of the huge volumes of data collected. One example is Amazon Comprehend Medical, a service dedicated to healthcare professionals that uses machine learning to analyze patients' medical records and save them time in making decisions.

In the hospital world, there is increasing talk of the augmented surgeon, who relies on various technologies for training in procedures and techniques, and for preparing, optimizing or securing operations: augmented reality, robotics, artificial intelligence, digital twins, connected objects, etc. These are concrete initiatives in practice, as evidenced by the launch in 2020 of the "Augmented Operating Room" (BOPA) innovation chair initiated by AP-HP and the Institut Mines-Télécom (IMT).

Connected devices are also gradually being introduced into private practice, particularly in general medicine, where a number of connected solutions can be used to support the practitioner in diagnosis: stethoscope, otoscope, blood pressure monitor, oximeter, ultrasound scanner, glucometer, dermatoscope, ECG, etc.

Other technologies are progressively impacting medical practice (digital twins, facial recognition, 3D printing, etc.), demonstrating that augmented medicine is a reality for many urban and hospital practitioners.

Once again, it is important to remember that all these digital technologies are only tools at the service of medical practice. It is by impregnating this message that we will succeed in developing the uses of digital health by practitioners.

Rémy Teston
Consultant digital / Expert e-santé – Buzz E-santé

(1) Etude Digital Doctors 2022 – Ipsos Healthcare